Père Laval : Missionnaire dans le monde

acques Désiré Laval est fils de paysan, né dans la vallée d'Eure au temps du 1er Empire.
Il se familiarise avec les études dans une école presbytérale tenue par son oncle.
Il fut ensuite élève au collège Stanislas de Paris, étudiant et docteur en médecine en 1830.
Les barricades dressées dans la capitale l'ont ramené en Normandie.
Le docteur Laval exerce à Saint André de l'Eure, puis à Ivry la Bataille où a lieu un grand virage dans sa vie.

32 ans, il frappe à la porte du Séminaire St Sulpice de Paris, accueilli par un certain abbé Libermann et 4 ans plus tard il est ordonné prêtre (Décembre 1838).
L'évêque d'Evreux le nomma curé de Pintherville et pendant deux ans, le presbytère normand lui permit de vivre son noviciat de futur missionnaire : austérité de vie, porte ouverte aux pauvres, attention aux conditions de vie de ses paroissiens, permanence de la prière.

En 1841, l'appel du grand large se fit entendre : il partira avec un évêque anglais vers une île de l'Océan Indien : l'île Maurice.
Dès son arrivée à Port-Louis, il apprend le créole, se fait un catéchisme de base et repère parmi les esclaves récemment affranchis le petit groupe de ceux qu'ils pourrait former pour qu'ils deviennent ses aides.

endant 23 ans, il sut guérir et remettre debout physiquement et moralement tout un peuple que les nantis se plaisaient à considérer comme marginal.
Il a pour Supérieur, le Père Libermann dans la famille religieuse des Pères du Saint Esprit et avec ses confrères il crée un réseau de chapelles, rayonne par ses catéchistes.
Le Père Laval a gagné l'affection et l'admiration de ses chrétiens.
Il devient le grand rassembleur, car même les musulmans l'appellent l'ami de Dieu.

on tombeau est un centre de pèlerinage pour toute l'île , surtout le 9 septembre, date anniversaire de sa mort en 1864.
Il fut béatifié par le pape Jean-Paul II à Saint Pierre de Rome, le 29 avril 1979, en présence de nombreux mauriciens et normands autour de leurs évêques, sans oublier les Pères du Saint Esprit qui sont heureux et fiers de cette béatification.

>> retour à Culture et histoire